Seyni Awa Camara

Seyni Awa Camara grandit auprès de sa mère, potière, qui l’initie à la sculpture dès son plus jeune âge. L’art de Camara est l’histoire d’une disparition originelle. À la suite d’une mystérieuse initiation sacrée, elle et ses deux frères disparaissent dans la forêt casamançaise : « On était cachés par les génies de Dieu, dit-elle, ils nous ont appris à travailler la terre ». Depuis, elle modèle des histoires, des monstres, des sentiments ou des rêves. Sa maison est le théâtre d’objets et de personnages sans scène, à l’image de son monde, créatures bonnes, mauvaises, intrigantes, belles ou inquiétantes. D’après l’artiste, ces monstres peuvent figurer notre indifférence pour nos ancêtres, mais aussi son observation des hommes et des objets, ou encore la condition des femmes casamançaises.