Josué Comoe

Cependant, c’est à travers la peinture et le dessin pratiqués en autodi- dacte qu’il décide d’abord de s’exprimer. En même temps, il se fami- liarise avec la théologie et se destine à devenir prêtre mais renonce à

ce destin, pour se consacrer à l’art. En 2018, sa première exposition lui permet de présenter son travail dans plusieurs autres lieux en Europe (notamment en Grèce, Berlin et Londres pour 1-54 Art Fair).

Le travail de Josué déstabilise les binaires en développant des tech- niques qui font advenir une lumière noire d’où surgissent reliefs et

reflets, remettant en question les oppositions historiques entre lumière et obscurité, matière et spiritualité, corps et esprit. Il met en scène des représentations incarnées qui font muer les questionnements métaphysiques vers la question politique du corps. “J’ai envie de créer des œuvres qui appellent à la transcendance’’, son œuvre est nourrie de sacré, ponctuée de références et de codes qui appartiennent aux cultures spirituelles. Alliant économie de moyens et sophistication, il donne à voir des oeuvres d’une grande puissance graphique, où le noir d’encre du stylo bille crée une profondeur d’abysse dans la surface dessinée, en même temps qu’un rythme, une vibration.

Josué Comoe - Etude d’Ame 6 - Encre, Stylo sur Papier - 100 x 70 cm.