Dorah – Doggy bags / Go, went, gone, 2020. Sacs plastiques – 94 x 722cm. Crédits : artiste.


Galeries

e/lAboRaTory aux Ateliers Babiole - Le Village


Program associe


Dorah

Dorah, née en 1968, se définit comme une artiste pluridisciplinaire qui multiplie les styles et les thématiques afin de questionner dans chacune de ses œuvres le poids de l’apparence dans nos sociétés. Son travail atypique et unique ont fait d’elle une artiste incontournable de la scène artistique contemporaine mondiale.

L’artiste s’est avant tout fait connaître par une brillante carrière en tant que coiffeuse studio et directrice artistique dans la mode et les arts vivants avant de se consacrer à sa pratique artistique. Dorah s’intéresse aux codes esthétiques passés et actuels en détournant des techniques artisanales en références à ses origines bantous, comme le tressage, le tissage, mais aussi la broderie, la calcination... dans une approche transculturelle. Sa pratique interroge les liens qui existent entre le corps social et le corps intime, s’attardant sur la notion même de représentation et d’identité, toujours multiple et complexe.

Elle s’intéresse à la marchandisation des corps et ses conséquences sur la corporalité dans un contexte de globalisation des apparences. Le cheveu, son médium fétiche, est pour elle le témoin imputrescible du vécu, de la mémoire et de notre passage sur Terre. Ses œuvres, fragiles et sensibles, parlent parfois du corps mais plus généralement évoquent l’idée d’un temps organique et spatial. En même temps, Dorah continue sa recherche tant picturale qu’intellectuelle, allant toujours plus loin dans l’exploration créatrice que lui permet le cheveu, manufacturé ou humain.

Aujourd’hui Dorah se consacre à sa carrière artistique et son travail se construit autour de médiums multiples. La photographie, la vidéo, l’installation et la performance font parties intégrantes de ses créations.

Dorah présente au printemps 2021 une exposition de groupe, montée par l’association e/lAboRatory aux Ateliers Babiole - Le Village. Son travail interroge et montre au public cette question de l’identité et de la représentation de soi.