Aristide Kouame - Anono, , 2022. Technique : mixte (collage et couture de tongs recyclées) sur tissu, 100 x 100 cm.


Galeries

193 Gallery


Program associe


Aristide Kaouamé (2022)

Aristide Kaouamé est né le 17 juin 1995 à Abidjan, en Côte d’Ivoire,  il est diplômé de l'École nationale des Beaux-arts d’Abidjan où il entre après le cycle secondaire. En atelier de peinture, il apprend et s'inspire de ses maîtres, comme Pascal Konan.

Son travail questionne essentiellement l’homme et son environnement. L'élément caractéristique de sa pratique est la tong. Ce recyclage de tongs vient tout simplement du fait qu'en Afrique, et plus précisément en Côte d’Ivoire, il est coutumier de réutiliser des objets du quotidien comme des bidons, des sacs plastiques, des boîtes de conserve et bien d’autres. C'est aussi surtout un moyen pour Aristide de jouer intelligemment avec le lien entre ce qui est considéré comme inutile voire beau, et l'art du recyclage, donnant aux déchets une seconde vie, en les façonnant pour créer des portraits. Dans son travail, Aristide essaye d’agir comme un environnementaliste, un archiviste, un collecteur de données. Il essaie de retracer un chemin qui semble perdu. Les sujets traités sont ici relatifs à la question de l’identité, la récupération et bien d'autres faits de nos sociétés actuelles. Dans le travail de Aristide Kouamé, il n'est pas rare de percevoir des mots en français, en nouchi (langage vernaculaire ivoirien), en Baoulé (ethnie du centre de la Côte d’ivoire), voire en anglais. 

Ces lettres et mots sont considérés par l'artiste comme des liens entre les hommes, et constituent un héritage pour les générations futures, car dit-on : « les écrits parlent quand l’homme se tait ».